Acid road

Dans cette série de photographies, le langage des émotions prend le dessus sur les règles esthétiques de l’espace et du temps. Je déclenche, lentement, et le doute s’installe. Que voit-on réellement ? Les lignes bougent vivement. Le temps passe, file et défile. Les espaces s’étirent. De ces formes distendues naissent des images irréelles. Les couleurs acidulées éclatent puis s’effilochent ou disparaissent laissant, et le temps, et l’espace, en suspension. 

Cette série évoque la vie qui passe. Ses flottements, ses déséquilibres, ses hésitations et ses surprises. Entre réel et irréel, la route symbolise le temps et le chemin que chacun parcourt.


1

2


3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15





3 commentaires:

  1. Bonjour Chrystel, Bravo pour ces photos !

    RépondreSupprimer
  2. Une vue differente du temps qui passe ou peut être nous qui pasons

    RépondreSupprimer
  3. une très belle série! c'est très réussi!

    RépondreSupprimer

Si vous souhaitez laisser un commentaire...